4 C
Genève
vendredi, février 23, 2024

Réunion au Bahreïn des parlementaires du monde entier

Du 11 au 15 mars se tiendra au Bahreïn la 146ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP). Quelques 110 parlements, y compris des délégations de pays en situation de conflit, participeront à l’événement. Durant cette réunion on assistera au lancement d’une campagne de mobilisation pour agir face à l’urgence climatique.

A l’invitation du Parlement de Bahreïn, des centaines de parlementaires sont attendus dans la capitale, Manama, pour participer à la 146ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP). Cette année les débats seront axés sur le thème général choisi : « Promouvoir la coexistence pacifique et les sociétés inclusives ; Combattre l’intolérance ».

Fondée en 1889, l’Union interparlementaire (UIP) est l’organisation mondiale des parlements nationaux. Elle a vu le jour afin d’encourager la coopération et le dialogue entre toutes les nations.

Actuellement, le monde aurait atteint le point le plus bas en matière de paix au cours des 15 dernières années. Cet état de fait est soutenu par l’Indice mondial de la Paix, produit par un groupe de réflexion basé en Australie, the Institute for Economics and Peace. On constate dans le monde la recrudescence de discours de haine, visant les minorités et tentant d’affaiblir la confiance dans les gouvernements. L’accès à l’information diminue, tout comme la diversité des sujets abordés et l’éventail de médias. La discrimination religieuse, le racisme et la xénophobie augmentent de manière inquiétante.

L’Union Interparlementaire estime qu’en tant que gardiens de l’État de droit, de la citoyenneté, des droits de l’homme et de la justice, les parlements font partie de la solution. Au cours de l’Assemblée, l’UIP fournira des occasions d’échanger de bonnes pratiques visant à promouvoir l’inclusion et à encourager la coexistence pacifique, condition préalable à l’émergence de sociétés résilientes, soudées et démocratiques.

Le Groupe de travail de l’UIP sur la résolution pacifique de la guerre en Ukraine, créé en mars 2022, rencontrera des représentants de haut-niveau des délégations russe et ukrainienne afin de continuer à réfléchir aux possibilités de résolution pacifique des différends, dans le strict respect du droit international, de la Charte des Nations Unies et de l’intégrité territoriale. Composé de huit parlementaires, le groupe s’était rendu à Kyïv et à Moscou en juillet 2022.

Le Comité en charge des questions relatives au Moyen-Orient et le Groupe de facilitateurs pour Chypre, se réuniront aussi pour faire le point et proposer des mesures visant à résoudre la situation dans ces régions.

L’Assemblée verra le lancement d’une nouvelle campagne de l’UIP, intitulée Parlements pour la planète, destinée à mobiliser les parlements et les parlementaires pour agir face à l’urgence climatique. La campagne encouragera les parlements et ceux qui y travaillent à réduire leur empreinte carbone et à devenir des institutions plus vertes. Elle soutiendra également les parlements dans les efforts qu’ils déploient pour mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat grâce à la législation, à la budgétisation et au contrôle de l’action gouvernementale.

Il est également attendu que l’Assemblée adopte les résolutions Cyberattaques et cybercrimes: les nouveaux risques pour la sécurité mondiale et L’action des parlements en faveur d’un bilan carbone négatif des forêts. Toutes les instances parlementaires de l’UIP se réuniront, y compris les quatre commissions permanentes thématiques de l’Organisation, le Forum des femmes parlementaires, le Forum des jeunes parlementaires et le Comité des droits de l’homme des parlementaires.

L’UIP compte actuellement 178 Parlements membres et 14 organismes parlementaires régionaux. Il est prévu qu’elle se rapproche de son objectif d’universalité en portant le nombre à 179. En effet, le Libéria, un des membres fondateurs, qui ne faisait plus partie de l’Union depuis 2011, est désormais à nouveau affilié.