4 C
Genève
vendredi, février 23, 2024

2023 : Eté de tous les extrêmes

L’été des températures extrêmes se poursuit. Après un juillet le plus chaud jamais enregistré, les conditions météorologiques à fort impact se poursuivent durant ce mois d’août. Des alertes de chaleur modérée et sévère pour les prochains jours ont été émises par plusieurs services météorologiques et hydrologiques nationaux en Europe, notamment en France, en Suisse, en Allemagne, en Pologne, en Croatie, en Italie, en Grèce, en Hongrie, en Autriche et en Lituanie.

Juillet hors normes

Selon les données du Service Copernicus, programme d’observation de la terre de l’Union Européenne, le mois de juillet a été les plus chaud jamais enregistré. Ces températures ont été associées à des vagues de chaleur dans de grandes parties de l’Amérique du Nord, de l’Asie et de l’Europe. Les incendies de forêt comme ceux du Canada et de la Grèce, ont entraîné des répercussions majeures sur la santé des populations, l’environnement et les économies.

Températures élevées à venir

Au cours du week-end, les températures maximales pourraient atteindre 40 °C dans certaines régions du sud de la France, selon Météo-France. Cette situation est due à un fort anticyclone et à de l’air chaud subtropical en provenance d’Afrique du Nord. Météo-Suisse a émis des alertes orange de niveau 3 pour la majeure partie du pays (à partir de samedi dans le cas de Genève), avec des températures maximales diurnes comprises entre 33 et 35 degrés et des températures nocturnes élevées. D’après Alvaro Silva, expert en climatologie à l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), « c’est normal et ce n’est pas une surprise ». Il a ajouté que « la fréquence et l’intensité de nombreux phénomènes extrêmes, tels que les vagues de chaleur et les fortes précipitations, ont augmenté au cours des dernières décennies. Il y a fort à parier que le changement climatique induit par l’homme et dû aux émissions de gaz à effet de serre en est le principal moteur ».

Incendies

L’Espagne, y compris les îles Canaries, et le Portugal ont manifestement connu des chaleurs extrêmes. Le 17 août, l’incendie de Ténérife restait incontrôlable, avec plus de 2.600 hectares brûlés et des personnes évacuées. Des conditions sèches, des températures maximales supérieures à 30°C, des températures nocturnes au-dessus de 20°C, des rafales de vent à plus de 50 km/h ont été observées les 16 et 17 août par des stations météorologiques de Tenerife.

Autres régions touchées

Certaines régions du Moyen-Orient devraient connaître des températures supérieures à 50°C. Le Japon a également connu une vague de chaleur prolongée, et de nombreux records ont été battus.

Amérique du Nord

Au Canada, la saison record des feux de forêt se poursuit. Au 17 août, plus de 600 incendies étaient hors de contrôle sur l’ensemble du territoire. Des alertes de chaleur dans l’ouest du pays et des avertissements, ou des constatations, de mauvaise qualité de l’air en raison de la fumée ont été émis dans plusieurs régions.

Aux États-Unis, le Service Météorologique National indique qu’une chaleur intense est installée dans les Plaines et qu’elle va s’étendre sur une grande partie du centre et du sud-est du pays jusqu’au début de la semaine prochaine. Des températures supérieures à 38 °C sont prévues dans plusieurs régions et de nombreux records devraient être battus.

Ouragan Hilary

L’ouragan Hilary qui évoluait aux larges des côtes mexicaines, s’est intensifié pour devenir un phénomène majeur de catégorie 4, selon le National Hurricane Center des États-Unis, centre météorologique spécialisé de l’OMM. Les fortes précipitations associées à Hilary devraient toucher la Californie à partir de dimanche soir, heure locale. Ce sera la première tempête tropicale à toucher cette région depuis 1939. Des précipitations de 5 à 10 centimètres seront possibles sur certaines parties du sud de la Californie et du Nevada. Trois systèmes tropicaux évoluent actuellement dans le Pacifique, Greg, Fernanda et le cyclone Hilary.